PDF Québec


Les femmes ne sont pas des incubateurs à louer

Communiqué : C’est avec consternation que nous avons appris qu’un député libéral de la Chambre des Communes propose d’encourager l’exploitation des femmes et la marchandisation du corps des femmes. Il veut mettre à vendre le ventre des femmes dans le commerce, comme tout autre bien. Et il veut aussi rendre possible la commercialisation des enfants, comme n’importe quel bien.
(Suite du communiqué)


Lettre aux femmes ministres du gouvernement Trudeau


Diane Guilbault, présidente PDF Québec :

Si vous votez pour la commercialisation de la GPA, vous savez que vous consentez à :

promouvoir l’idée que des enfants soient conçus pour être vendus ;
systématiser l’abandon programmé de bébés naissants ;
soumettre au contrôle des parents commanditaires le corps d’une femme pendant neuf mois ;

Lisez l'article complet dans :
Projet de loi fédéral Housefather
Projet de loi fédéral du député Housefather


Diane Guilbault :
« C'est désolant de voir le député Housefather demander de rémunérer, de COMMERCIALISER, de répondre au marché, de rendre disponible SUR LE MARCHÉ des bébés.

Le député nous dit aujourd'hui : " L'argent, c'est plus fort que tout ". Il nous demande d'adapter notre société et nos lois aux exigences de l'argent. »

Actualités

Liens d'intérêt

Événements à venir

Pas d'événement à signaler pour le moment

À souligner

Livre de FLORENCE MONTREYNAUD, Zéromacho : des hommes disent non à la prostitution !

Achetez le livre

Dossiers

Prix PDF Québec

Communiqués



 
 

La soirée de la laïcité et des libertés :
un franc succès !



Photo ©Kamel Harani

La laïcité, c’est le cadre le plus universel qui soit
pour une société des plus diversifiées.

Les gens qui ont assisté à cette soirée unique ont eu droit à un moment de grâce. Les prises de parole par Nadia El Mabrouk, Nabila Ben Youssef, Nariman Derky, Andrée Yanacopoulo, Leila Lesbet suivies par celle de Karim Akouche ont transporté le public.

Toutes les personnes présentes, sur la scène comme dans la salle, célébraient ce qu’elles avaient en commun bien que les parcours de chacun et chacune soient complètement différents. La poésie de Nariman, l’ironie et la clairvoyance de Nadia et de Nabila, les rappels féministes essentiels d’Andrée, la tragique histoire racontée par Leila et, bien sûr, les lettres à un enfant d’Allah récitées, jouées par Karim, tous ces morceaux mis ensemble présentaient une cohérence inattendue et magnifique.

Selon Karim Akouche, les lucioles sont des insectes insignifiants et banals le jour. Mais quand arrive la nuit, la magie joue et elles illuminent la nuit la plus noire. Une métaphore à retenir en ces temps difficiles où l’obscurantisme s’oppose à la laïcité des Lumières. Le legs du 7 juin sera de nous avoir fourni des mots pour le dire.

Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette idée en prenant la parole ou en assistant à la soirée. Mais sans le travail et la détermination de Claude Codsi, cette soirée ne serait restée qu’une idée! Merci.

Lisez les textes des femmes qui ont pris la parole

Le Salon d'Andrée. Entrez, entrez !

Ce que nous avons fait...

Commissions parlementaires

Nos mémoires

Assemblées générales

Nos 8 mars

PDF soutient...



Visitez le Salon d'Andrée


Les vautours
Écoutez...