PDF Québec


La soirée de la laïcité et des libertés :
un franc succès !


Photo ©Kamel Harani

La laïcité, c’est le cadre le plus universel qui soit
pour une société des plus diversifiées.

Les gens qui ont assisté à cette soirée unique ont eu droit à un moment de grâce. Les prises de parole par Nadia El Mabrouk, Nabila Ben Youssef, Nariman Derky, Andrée Yanacopoulo, Leila Lesbet suivies par celle de Karim Akouche ont transporté le public.

Toutes les personnes présentes, sur la scène comme dans la salle, célébraient ce qu’elles avaient en commun bien que les parcours de chacun et chacune soient complètement différents. La poésie de Nariman, l’ironie et la clairvoyance de Nadia et de Nabila, les rappels féministes essentiels d’Andrée, la tragique histoire racontée par Leila et, bien sûr, les lettres à un enfant d’Allah récitées, jouées par Karim, tous ces morceaux mis ensemble présentaient une cohérence inattendue et magnifique.

Selon Karim Akouche, les lucioles sont des insectes insignifiants et banals le jour. Mais quand arrive la nuit, la magie joue et elles illuminent la nuit la plus noire. Une métaphore à retenir en ces temps difficiles où l’obscurantisme s’oppose à la laïcité des Lumières. Le legs du 7 juin sera de nous avoir fourni des mots pour le dire.

Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette idée en prenant la parole ou en assistant à la soirée. Mais sans le travail et la détermination de Claude Codsi, cette soirée ne serait restée qu’une idée! Merci.

Lisez les textes des femmes qui ont pris la parole